​​Institut des systèmes complexes (iCoSys)

[Traduit de "Ultra-Large-Scale Systems: The Software Challenge of the Future", Carnegie Mellon University, Juin 2006 ]

L’hypothèse sur laquelle on se base est qu'au-delà d’un certain seuil de complexité, une approche traditionnelle d'ingénierie centralisée n’est plus adéquate et ne peut plus être le principal moyen par lequel les systèmes complexes peuvent devenir une réalité.

  • Les réseaux électriques, les réseaux de distribution d’eau, les réseaux de transport sont conçus, mais les villes ne le sont pas - même si leur forme est réglementée à la fois par des contraintes naturelles et des contraintes imposées.
  • Les entreprises sont conçues, mais la structure globale de l'économie ne l’est pas, même si elle est réglementée.
  • Les écosystèmes sont organisés de manière très complexe mais pas grâce à de l'ingénierie.
  • Les protocoles sur lesquels se fonde l'Internet ont été conçus, mais le Web dans son ensemble n'a pas été conçu bien que sa forme soit limitée par des contraintes naturelles et artificielles.

Les systèmes complexes exigent un changement radical de perspective, la satisfaction des besoins par des moyens traditionnels, rationnelle et de l'ingénierie top-down, doit être remplacé par le contrôle (orchestration) de systèmes décentralisés complexes.

En d’autres termes, un système est qualifié de complexe lorsqu'il est constitué d'un grand nombre de sous-systèmes en interaction et pour lequel il est difficile d'établir des règles simples expliquant son comportement ou son évolution, on parle également de “Systems of Systems”

En savoir plus sur iCoSys...